Du PCF à LREM, des élus demandent une régularisation provisoire des sans-papiers

Par Nejma Brahim

Une cinquantaine de parlementaires demandent à Édouard Philippe de prendre exemple sur le Portugal. Objectif : des soins pour tous. Le député LREM Aurélien Taché note aussi que le gel des procédures d’asile lié au confinement «alimente les camps».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il a choisi de s’inspirer du Portugal. « Leur approche de solidarité humaine m’a interpellé », confie François-Michel Lambert (ex-LREM), en référence à la décision du ministre de l’intérieur portugais de régulariser provisoirement les sans-papiers. Lancé le 2 avril, l’appel de ce député des Bouches-du-Rhône pour que la France prenne exemple sur son voisin européen vient d’être adressé à Édouard Philippe, mercredi 8 avril, avec la signature de 50 parlementaires, des communistes jusqu’à la majorité.