Pacte de responsabilité: Valls gagne aux points

Par

Les députés ont voté ce mardi 8 juillet le « pacte de responsabilité et de solidarité » de François Hollande, qui contient des baisses massives de cotisations sociales pour les entreprises. 35 socialistes se sont abstenus, aucun n’a voté contre. Plusieurs d’entre eux dénoncent le « virage idéologique » de l’exécutif des derniers jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant de prendre la parole devant les partenaires sociaux à la conférence sociale (ceux qui y sont restés en tout cas), Manuel Valls s’est évité un drame politique. Ce mardi 8 juillet, l’Assemblée nationale a adopté par 272 voix contre 234 le projet de loi rectificatif de financement de la sécurité sociale (PLFRSS).

Concrètement, ce texte met en musique le pacte de responsabilité et de solidarité annoncé par François Hollande début janvier 2014. D’ici 2017, les entreprises se verront dispensées de payer 41 milliards d’euros de cotisations patronales. Les salariés au Smic bénéficieront d’une remise de cotisation sociale de 50 euros par mois, d’un coût de 5 milliards d’euros. Par ailleurs, les retraites au-dessus de 1200 euros par mois, la moitié des pensions environ, seront gelées pendant 18 mois.