Marine Le Pen essuie un deuxième revers judiciaire face à son père

Par

Saisi par Jean-Marie Le Pen, le TGI de Nanterre a décidé de suspendre le vote par voie postale en cours au Front national et demande qu'un congrès « physique » soit organisé. Le FN compte faire appel. En prolongeant ce conflit, Marine Le Pen prend le risque de menacer la campagne des élections régionales, en décembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moins d'une semaine après avoir réussi à faire annuler par la justice sa suspension du Front national, Jean-Marie Le Pen a remporté mercredi une seconde manche judiciaire face au Front national. Et pas n'importe laquelle : le fondateur du FN est parvenu à faire suspendre par la justice le congrès « postal » de son parti. Saisi en référé, le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre demande qu'un congrès « physique » soit organisé. Marine Le Pen essuie deux revers judiciaires en moins d'une semaine, et révèle son incapacité à respecter les statuts de son parti.