Migrants: Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis

Par

L'agriculteur Cédric Herrou a été condamné ce mardi à quatre mois de prison avec sursis pour « aide à l’immigration clandestine » par la cour d’appel d'Aix-en-Provence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La condamnation en appel aura donc été plus sévère. Condamné en février à 3 000 euros d’amende avec sursis lors du procès en première instance au tribunal correctionnel de Nice, Cédric Herrou a finalement écopé ce mardi 8 août devant la cour d’appel d'Aix-en-Provence de quatre mois de prison avec sursis. Le motif ? « Aide à l’immigration clandestine ». Le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis dans ce procès ouvert en juin et suivi par Mediapart. C'est « une peine d'avertissement », a précisé le président du tribunal, qui a incité l'agriculteur à ne pas commettre « d'autres infractions dans un délai de cinq ans ». « Ils n'ont qu'à me mettre en prison tout de suite », a répondu l'intéressé qui a promis de se pourvoir en cassation et d'aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme s'il n'obtenait pas gain de cause.