Bernard Cazeneuve accuse ses opposants de favoriser l'islamophobie

Par

Selon le ministre de l'intérieur, les critiques portées contre ses textes sécuritaires avaient pour but de « rendre impossible le travail des services par des mesures législatives opportunes (...) et mieux pouvoir ensuite théoriser qu’il n’y a qu’une seule et unique solution, qui consiste à organiser la suspicion autour des musulmans de France de telle sorte à pouvoir les stigmatiser ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a accusé les opposants à ces différents textes sécuritaires de favoriser « la suspicion autour des musulmans de France de telle sorte à pouvoir les stigmatiser », rapporte lundi 7 septembre le site NextInpact.