Deux ans plus tard, LREM se refuse toujours à trancher sur sa ligne politique

Par et

Pendant deux jours, la Macronie s’est réunie à Bordeaux, où elle a multiplié les ateliers et les appels à la « bienveillance ». Mais à six mois des municipales, les désaccords entre LREM et ses partenaires restent nombreux. Et ce, d’autant plus que le parti présidentiel exclut toute réflexion sur le fond politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bordeaux (Gironde), envoyés spéciaux.– Édouard Philippe veut commencer son discours en racontant « une petite histoire ». Celle du jour où, en 2002, Alain Juppé l’a convoqué pour l’aider à fonder ce qui deviendra l’UMP, union du RPR et de l’UDF. Au siège du futur parti de droite, il se rappelle avoir croisé François Bayrou, qui sort de là de méchante humeur. Assis au premier rang du parc des expositions de Bordeaux-Lac, qui accueille le temps d’un week-end le « Campus des territoires » de La République en marche (LREM), le patron du MoDem sourit.