La préfecture de la Manche choie bien les chasseurs

Remplissage d’eau des mares à gabions en pleine sécheresse, minimisation des risques de contagion de la grippe aviaire, maltraitance animale… En Normandie, agriculteurs et associations protestent contre la pratique de la chasse au canard, très ancrée dans la région et qui reste choyée par la représentation de l’État.

Guy Pichard (Le Poulpe)

8 septembre 2022 à 19h01

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Cet été, le lobbying de la chasse était le plus fort. Normalement, s’il y a des restrictions, c’est pour tout le monde, point barre », lâche Yves Sauvaget, agriculteur à Saint-Ovin, près d’Avranches (Manche). Celui qui élève notamment des volailles en plein air fait partie d’un groupe de paysans qui ont vécu comme une injustice les récentes autorisations estivales accordées au monde de la chasse par la préfecture. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal