Ecoles de Marseille: «Ça sent la soupe moisie, l'amiante et les chaussettes»

Par Margaïd Quioc

Après avoir dénoncé la « vision apocalyptique » donnée par les médias des écoles marseillaises, Jean-Claude Gaudin (LR), sénateur et maire de la ville, avait invité, lundi, les journalistes à visiter des écoles des quartiers nord, au cours d'une balade en bus organisée par son service presse. La réalité s'est vite imposée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marseille, correspondance.- Un groupe de journalistes se presse autour d'un bus de la ville de Marseille, juste sous les fenêtres de Jean-Claude Gaudin. Au programme, balade dans des écoles du 15e arrondissement, au nord de la ville. Embedded, comme en temps de guerre. Objectif : prouver aux journalistes que non, les écoles de la ville ne sont pas délabrées comme l'ont rapporté certains médias. Courageux, ni le maire de Marseille ni Danièle Casanova, son adjointe à l'éducation, ne participeront à ce safari, mais des fonctionnaires sont envoyés pour répondre aux questions des journalistes.