Mon pistolet sous l’oreiller

Un policier sur deux conserve désormais son arme hors service. Mais la pratique reste très discutée au sein des forces de l'ordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D’après le service de communication de la police nationale (Sicop), un policier sur deux conserve désormais son arme hors service. Ils doivent la porter à la ceinture, avec leur carte professionnelle et leur brassard. À la maison, ils sont censés la garder dans un coffre scellé, les munitions à part. Parmi les policiers interrogés par le site Les Jours, la question de l’arme hors service est très clivante. Les policiers de PJ et ceux de la sécurité sont les plus coutumiers de cette pratique.