A Monnières, près de Nantes, une leçon de démocratie participative

Par Antony Torzec (Mediacités)

Dans le vignoble nantais, il existe une commune dont les méthodes ont largement de quoi inspirer. Bienvenue à Monnières, 2 200 habitants, pionnière d’une autre façon de faire de la politique locale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La démocratie participative, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui la mettent en pratique. Benoît Couteau entre dans cette dernière catégorie. Maire de Monnières, dans le vignoble nantais, depuis 2014, ce consultant en RSE (responsabilité sociétale et environnementale) a fait de sa commune un laboratoire. « J’ai voulu mettre en œuvre mes engagements en matière de RSE au sein de la municipalité. Nous étions dans des fonctionnements trop “verticalisés”. Si vous voulez mettre l’organisation municipale au service de l’humain, de l’environnement et de l’économie, vous devez nécessairement remettre à plat la notion de gouvernance et donc d’abord la démocratie représentative », raconte Benoît Couteau.