Immigration: l’extrême droite a gagné la bataille des mots

C’est avec facilité que le vocabulaire de l’extrême droite s’impose dans le débat public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur les questions d’immigration, c’est l’extrême droite qui pose les questions, et qui a la main sur l’agenda. À charge pour les autres, et la gauche à particulier, d’y répondre. Et peu à peu, presque sans s’en rendre compte, la gauche a adopté un vocabulaire qui lui était insidieusement imposé, sans même le remettre en question. Un état de fait qui s’incarne aujourd’hui de façon aiguë dans le discours du ministre de l’intérieur Gérard Collomb.