Macron tente de rassurer l'Eglise sur les questions sociétales

Par
Emmanuel Macron a défendu lundi, devant la Conférence des évêques de France (CEDF), "l'humanisme réaliste" de sa politique migratoire et démenti tout "agenda caché" en matière de bioéthique, s'efforçant de rassurer une Eglise catholique qu'il a appelée à s'engager davantage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a défendu lundi, devant la Conférence des évêques de France (CEDF), "l'humanisme réaliste" de sa politique migratoire et démenti tout "agenda caché" en matière de bioéthique, s'efforçant de rassurer une Eglise catholique qu'il a appelée à s'engager davantage.