Derrière l’idée de souveraineté énergétique, des candidats clivés

Dans la foulée de la guerre en Ukraine et des sanctions contre la Russie, la souveraineté énergétique a été propulsée comme thématique de campagne à part entière. Depuis, cette notion est utilisée pour, pêle-mêle, justifier le déploiement massif des énergies renouvelables ou du nucléaire, parler de pouvoir d’achat, voire remâcher certaines obsessions identitaires.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’invasion de l’Ukraine le 24 février est un terrible révélateur de notre dépendance énergétique. Les trains de sanctions contre l’État russe ont touché de plein fouet le prix des hydrocarbures et chamboulé la géopolitique énergétique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal