La ministre du travail porte plainte après des fuites dans la presse

Par et

Muriel Pénicaud a indiqué qu'une plainte pour « vol de document » et « recel » avait été déposée par son ministère, à la suite de la publication par Libération d'un document interne sur un bouleversement total du code du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ahurissant. Le ministère du travail vient de porter plainte contre « X » après la fuite d’un document de son administration concernant la réforme du code du travail actuellement en discussion. Selon France Info, qui a dévoilé l’information, la ministre Muriel Pénicaud explique que ce document publié par le quotidien Libération le 7 juin « porte atteinte à l’honneur et à l’intégrité de toute l’administration ». « Ce sont quelques personnes qui ont enfreint la loi, le secret professionnel, qui ont volé ou divulgué des documents », a-t-elle ajouté. L'administration poursuit donc pour « vol de document » et « recel ». Ce dernier qualificatif vise directement Libération. Une enquête interne a par ailleurs été lancée, menée par l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Un employé du ministère évoque une ambiance « très tendue », avec « une pression énorme mise sur la direction générale du travail », le service qui a rédigé la fameuse note.