Henri Guaino : l'Europe, la France... et moi

Dans un entretien filmé, Henri Guaino, le conseiller spécial de l'Elysée, revient pour Mediapart sur les premiers jours de la présidence française de l'Union européenne.

Cet opposant au traité de Maastricht, longtemps pourfendeur acharné d'une Europe "ennemie des nations et des peuples", tente de justifier les projets de l'Elysée. Il défend aussi le lancement de l'Union méditerranéenne, le 13 juillet à Paris: c'est son projet, même s'il a été revu à la baisse, taillé en pièces par les Allemands et la commission européenne. Et puis Henri Guaino parle de lui, de la France et de cette insolite alliance avec Nicolas Sarkozy. Pour combien de temps?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qui se souvient de la conviction affichée par Nicolas Sarkozy ? «Je suis de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de France forte sans l’Europe et qu’il n’y a pas d’Europe puissante sans la France.» C'était le 27 août 2007 à l'occasion de la conférence des ambassadeurs, et c'est peu dire que la situation sur le vieux continent s'est détériorée. Notamment au plan économique.