Toujours pas de base de données publique sur les médicaments

Par

Les médecins français ne disposent pas d'une base de données publique indépendante et exhaustive sur les médicaments. Le Vidal, qui fait office d'encyclopédie, est payant et financé par l'industrie pharmaceutique. Le principal projet de ce type a été tué dans les années 2000 par les politiques sous l'influence de l'industrie pharmaceutique. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faut-il créer une base de données indépendante et gratuite sur les médicaments destinée aux médecins ? Le débat a longtemps agité le secteur, préoccupé certains ministres, l’idée étant qu’une information indépendante devait nécessairement émaner des pouvoirs publics pour empêcher l’influence néfaste des laboratoires pharmaceutiques (voir notre article sur l’application mise au point par Merck).