Incendie chez Lubrizol: des zones d’ombre dans le processus d’indemnisation

Par Manuel Sanson (Le Poulpe)

Neuf mois après l’incendie survenu chez Lubrizol et Normandie Logistique, le dispositif d’indemnisations anticipé, mis en place par l’entreprise américaine, révèle d’importantes limites tandis que la transparence promise n’est pas non plus au rendez-vous. L’enquête de notre partenaire normand Le Poulpe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 25 octobre dernier, Édouard Philippe, alors premier ministre, s’adresse aux journalistes dans la cour de la préfecture de Seine-Maritime. Un mois après l’incendie survenu chez Lubrizol, le chef du gouvernement vient parler indemnisation pour tous ceux qui ont été durement touchés par le passage du nuage noir. « Nous serons extrêmement vigilants à ce que l’indemnisation soit complète, à ce qu’elle soit rapide, à ce qu’elle soit à la hauteur des attentes légitimes des acteurs », déclare le locataire de Matignon de l’époque.