Hollande, un agenda à la Schröder et la taxe à 75%

Le chef de l'État se donne jusqu’en 2014 pour « redresser » le pays. Au menu : un plan de rigueur de 30 milliards, mais aussi une réforme du marché du travail et de la protection sociale. Avec une mesure symbolique : la taxe à 75 % pour les très hauts revenus, « sans exception », mais édulcorée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’était l’intervention du président de la République la plus attendue depuis son élection. Sondages en chute libre, brusque montée du chômage, croissance quasi inexistante : quatre mois après son arrivée à l’Élysée, François Hollande a voulu, dimanche soir sur TF1, répondre aux inquiétudes de plus en plus vives, y compris dans son propre camp, sur sa conduite du pouvoir.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal