Le maire de Neuilly dénonce le parachutage de Jean Sarkozy à La Défense

Par

Après un mandat de conseiller général de Neuilly et la présidence du groupe UMP au conseil général des Hauts-de-Seine, Jean Sarkozy est en passe, à 23 ans, de recevoir un autre cadeau de son père: les commandes de l'Epad, le plus gros établissement public de France, qui règne sur le quartier de La Défense. Sa nomination fait scandale: les maires de Neuilly et de Nanterre s'insurgent, une pétition est lancée et a déjà recueilli 4.000 signatures. (Photo ©Carlos Seo)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Soit c'est un symbole et je m'interroge sur la qualité du message. Soit c'est une fonction et je m'interroge sur les compétences de Jean Sarkozy.» Contacté par Mediapart, le divers droite Jean-Christophe Fromantin, qui a ravi la mairie de Neuilly au camp Sarkozy en 2008, ne voit pas d'un bon œil la prochaine élection du fils du président à la tête de l'Epad, l’Établissement public d'aménagement qui gère le quartier d'affaires de La Défense. L'intronisation devrait avoir lieu le 4 décembre. Jusqu'ici, le poste était entre les mains du patron des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, qui, à 65 ans, est atteint par la limite d'âge.