Cumul et indemnités: l'exemple de Guérini

Par

La commission Jospin préconise d'interdire pour les parlementaires tout cumul avec un mandat exécutif local. Un des enjeux est de mettre fin au mécanisme dit d'« écrêtement » qui permet à l'élu de reverser, selon son bon vouloir, ses surplus d'indemnités à des proches. Exemple dans les Bouches-du-Rhône.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est l'une des propositions de la commission Jospin : interdire pour les parlementaires tout cumul avec un mandat exécutif local (maire ou adjoints de communes, président et vice-présidents de conseils général et régional, ainsi que de communautés d’agglomération) et qu'aucun parlementaire ne puisse percevoir « une rémunération au titre de son mandat local ». Voilà qui mettrait fin à l'écrêtement.