La victoire de Donald Trump donne des ailes à Nicolas Sarkozy

Par

La victoire de Trump rassure les sarkozystes qui y voient le signe annonciateur de la future défaite d’Alain Juppé à la primaire de la droite. Pour connaître le même succès que le magnat américain, l’ex-chef de l’État adopte la même stratégie : populisme, outrances et va-tout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy tient enfin sa démonstration. « Le message du peuple américain doit être entendu, a-t-il affirmé mercredi matin, en réaction à la victoire de Donald Trump. Comme le choix du Brexit par les Britanniques, il exprime une volonté de changement, il exprime le refus d’une pensée unique qui interdit tout débat sur les dangers qui menacent notre nation. » Aux yeux de l’ex-chef de l’État, le résultat du scrutin américain vient légitimer tout ce qu’il défend depuis son entrée en campagne pour la primaire de la droite et du centre. À commencer par l’aveuglement de cette « élite » qu’il conspue et oppose à la « majorité silencieuse » dont il s’autoproclame porte-parole.