Le «repenti» corse retourne en prison

Par

Reconnu coupable de « complicité d’assassinat en bande organisée » sur la personne de Richard Casanova, ex-pilier du gang de la Brise de mer, Claude Chossat a été condamné à huit ans de prison. Le procès qui s’est tenu pendant deux semaines a mis en lumière la réalité du grand banditisme insulaire et le retard français en matière de lutte contre la mafia.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le verdict est tombé tard dans la soirée de vendredi. Après cinq heures et demie de délibéré, le jury de la cour d’assises du tribunal d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a reconnu Claude Chossat coupable de « complicité d’assassinat en bande organisée » sur la personne de Richard Casanova, ancien pilier du gang corse de la Brise de mer, tué à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), en avril 2008. L’homme, qui était libre sous contrôle judiciaire depuis 2012 dans l’attente d’un procès, a été condamné à huit ans d’emprisonnement. Il a directement été écroué.