Prison avec sursis pour Jean-Luc Mélenchon

Par

Le leader de LFI a été condamné, lundi 9 décembre, à trois mois de prison avec sursis et 8 000 euros d’amende pour « actes d’intimidation », « rébellion et provocation ». Le député Alexis Corbière a été relaxé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal correctionnel de Bobigny a suivi les réquisitions du parquet dans l’affaire des incidents survenus lors de la perquisition médiatisée au siège de La France insoumise (LFI), en octobre 2018. Ce 9 décembre, Jean-Luc Mélenchon a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 8 000 euros d’amende pour « actes d’intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l’autorité publique, rébellion et provocation ».