La cour d'appel de Grenoble annule la condamnation d'un ex-policier blogueur

Par

Condamné pour violation du secret professionnel, l'ex-policier était poursuivi pour avoir publié sur son blog une note de service interne de la PJ grenobloise. Le ministère public est incité à « se mieux pourvoir ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une victoire en demi-teinte pour un ancien lieutenant de la police judiciaire de Grenoble, en conflit avec son administration depuis dix ans. Poursuivi pour avoir publié sur son blog belge une note de service interne de la PJ grenobloise, l’ex-policier Patrick Cahez, 52 ans, avait été condamné le 18 avril 2013 à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grenoble pour violation du secret professionnel. Le 10 décembre 2013, la cour d’appel de Grenoble a annulé ce jugement, déclarant que le tribunal de Grenoble était « incompétent pour statuer sur les faits ». Les juges ont renvoyé le ministère public « à se mieux pourvoir ».