Retraites: le compromis avec la CFDT se fait toujours attendre

Par et

Alors que la mobilisation se poursuit pour demander le retrait de la réforme des retraites, le gouvernement continue de discuter sur la seule question de l’âge pivot. Édouard Philippe a promis d’adresser samedi « des propositions concrètes » aux partenaires sociaux, sous forme de compromis. Ce dernier scellera le sort politique du premier ministre. Mais il ne dit rien de l’avenir du mouvement social.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Laurent Berger est sorti de Matignon comme il y était rentré. « On a essayé d’argumenter », a expliqué le secrétaire général de la CFDT, vendredi 10 janvier, réaffirmant son opposition à l’« âge pivot » que le gouvernement a inscrit dans sa réforme des retraites. Une « mesure aveugle et injuste » qui n’a « pas lieu d’être dans le projet de loi », a répété le responsable syndical, avant de préciser, comme il l’avait déjà fait le 19 décembre, avoir « senti une volonté d’ouverture dans la parole » du premier ministre.