Fiasco des élections dans les TPE: les syndicats accusent le gouvernement

Par et

Avec 7 % de participation, les élections syndicales pour les très petites entreprises ont pris des allures de fiasco. Des organisations syndicales critiquent l'organisation du scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La critique est partagée par les perdants… comme les gagnants. De l’avis de plusieurs syndicats, les récentes élections pour les très petites entreprises (TPE) sont un échec, et le manque d’engagement du gouvernement problématique. Pour preuve de leur bonne foi, les porte-parole du syndicat Solidaires (arrivé sixième sur douze) désignent les dizaines de caisses remplies d’enveloppes, non distribuées pour cause de mauvaise adresse, qui encombrent leur salle de réunion, à Paris. Il s’agit des documents envoyés par l’organisation syndicale aux salariés des TPE, en amont des élections de janvier (dont les résultats ont été dévoilés le 3 février). « On a eu environ 10 % de retour, sur la base de la liste établie par la direction générale du travail, explique Frédéric Bodin, chargé du sujet chez Solidaires. On imagine que le matériel de vote officiel a également été envoyé à des centaines de milliers d’adresses erronées, ce qui pose un vrai souci démocratique. »