Elections locales: malgré le consensus sur le report, les oppositions se méfient

Par

En raison de la crise sanitaire, les scrutins régionaux et départementaux devraient se tenir les 13 et 20 juin. À droite comme à gauche, certains reprochent au gouvernement de ne pas assez lutter contre l’abstention, pour dissimuler son très probable échec dans les urnes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une fin de campagne amputée, un second tour ajourné en catastrophe, pour finir par une abstention record… Ne pas revivre le cataclysme des municipales de mars 2020 : tel est l’enjeu de l’organisation des prochaines élections régionales et départementales. Après plusieurs mois d’attente et de discussions, notamment au sein des deux chambres parlementaires, le gouvernement a tranché. Contraint par un amendement voté au Sénat la semaine dernière, il a reporté ce double scrutin, initialement prévu au mois de mars, aux 13 et 20 juin prochains.