Affaire PPDA : « Nous sommes des sœurs d’infortune »

Sur le plateau de Mediapart, vingt femmes expliquent pourquoi elles acceptent aujourd’hui, parfois pour la première fois, de témoigner des accusations qu’elles portent contre l’ancien journaliste vedette de TF1. Elles racontent la création de leur collectif, #MeTooMédias. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Leurs gestes trahissent parfois leur nervosité. L’émotion se lit dans les regards. Elles ont peu dormi. Quelques minutes avant le début de l’enregistrement de l’émission de Mediapart, lundi 9 mai, celles qui ont accepté de parler devant une caméra, parfois pour la première fois, se tiennent par la main, s’encouragent du regard et cherchent leurs mots pour réussir à exprimer ce qu’elles sont venues dire. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal