La liste des « négligences » fautives de Thomas Thévenoud s’allonge de jour en jour. D’après nos informations, l’élu de Saône-et-Loire, redevenu député depuis son exfiltration du gouvernement, a bizarrement omis d’indiquer dans sa déclaration d’intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HAT) qu’il a exercé des fonctions dirigeantes au sein d’une société de négoce en vins au cours de l’année 2010.