Aides aux communes: le fait du prince Guérini à un milliard d'euros

Par et Julien Vinzent (journaliste à Marsactu)

Dans les Bouches-du-Rhône, le sénateur réélu et multi-mis en examen Jean-Noël Guérini (ex-PS) est accusé d'utiliser l'aide aux communes pour entretenir les allégeances des 119 maires du département, de gauche comme de droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Enquête en partenariat avec le site Marsactu.-  Depuis les élections sénatoriales de septembre, les critiques à l'égard de l'usage arbitraire des fonds du conseil général des Bouches-du-Rhône par son président ont repris de la vigueur. Le sénateur réélu et multi-mis en examen Jean-Noël Guérini (ex-PS) est accusé d'utiliser l'aide aux communes pour entretenir les allégeances des 119 maires du département, de gauche comme de droite. Selon son ancien directeur de cabinet Jean-François Noyes, « Guérini s’est constitué un capital de voix de grands électeurs et il en a dépouillé le PS ». Alors que Guérini a engrangé trois sièges aux sénatoriales, son adversaire socialiste Samia Ghali a tout juste réussi à sauver le sien…