Commando de la fac de Montpellier : en appel, le parquet droit dans ses bottes

Quatre prévenus étaient jugés en appel pour leur implication dans la violente évacuation de la fac de droit de Montpellier en 2018. Le procureur a demandé la confirmation des condamnations prononcées en première instance. L’ex-doyen, qui n’avait pas fait appel, a été désigné comme l’artisan du commando.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Montpellier (Hérault).– Minimiser, nier et faire endosser la responsabilité à un autre : telle est la ligne de défense déployée par les prévenus, jugés devant la cour d’appel de Montpellier, ce vendredi 9 décembre 2022. Leur stratégie n’a pas payé. Le procureur s’est dit convaincu de leur culpabilité et a requis la confirmation de leurs peines. Le jugement a été mis en délibéré au 28 février 2023.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal