A Paris, le couvre-feu rend les maraudes plus difficiles

Par

Tous les soirs, porte de la Chapelle, au nord de Paris, le collectif citoyen solidaire Gbesoin2 fournit des plats chauds, des boissons, des vêtements… Mais le couvre-feu perturbe aussi bien la collecte que la distribution. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’écriteau posé devant le Consulat, tiers lieu culturel et ancienne station EDF du quartier Voltaire, dans le XIarrondissement de Paris, donne le ton : « Cinquante repas sont préparés chaque jour dans cette cuisine par de super chef.fes et distribués le soir même par des équipes de bénévoles. Cette semaine, nous avons besoin de carottes, de céleri-branche, de coriandre, de persil… »