Le quota de 20% de HLM remis en cause par Boutin

Par
Christine Boutin devrait présenter, lors du conseil des ministres du 28 juillet, un projet de loi remettant en cause la loi SRU, qui impose aux communes un seuil de 20% de logements sociaux. Elle envisage de vider cette mesure de sa substance, pour privilégier la piste d'une "France de propriétaires". 40% des villes ne respectent par leur quota de 20%, selon la fondation Abbé-Pierre. Et 67 n'ont pas dépensé un centime pour bâtir des HLM entre 2002 et 2005. Les socialistes, de leur côté, proposent d'améliorer la loi SRU et surtout son mécanisme de sanction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Christine Boutin s'attaque à l'une des mesures les plus emblématiques du gouvernement Jospin, destinée à doper le logement social : la loi SRU promulguée en 2000 (Solidarité et renouvellement urbain) et son article 55, qui impose aux communes de plus de 3500 habitants (1500 en Ile-de-France) de parvenir à un seuil minimum de 20% de logements sociaux.