Législatives: l’élection d’Emmanuelle Ménard visée par trois recours en annulation

Par

Son adversaire LREM estime que la députée apparentée FN a « bénéficié du soutien actif de la ville de Béziers », dont son mari Robert Ménard est maire, et du site Boulevard Voltaire, lancé par le couple en 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’adversaire d’Emmanuelle Ménard veut faire invalider l’élection de la nouvelle députée de l'Hérault, apparentée Front national. D’après nos informations, la candidate LREM Isabelle Voyer a déposé, le 28 juin, un recours devant le Conseil constitutionnel. Elle avait pourtant été battue assez largement au second tour – 53,29 % contre 46,71 % des voix. Mais cette ingénieure en environnement estime qu'Emmanuelle Ménard a tacitement bénéficié d'un coup de pouce de la mairie de Béziers, dirigée depuis 2014 par son mari Robert Ménard. Deux autres recours visant l'élection de la députée ont par ailleurs été déposés, par deux autres candidates.