Philippe tempère les propos de Hulot sur le nucléaire

Par
Le gouvernement attendra que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) rende son avis sur la prolongation des réacteurs du parc français fin 2018 ou début 2019 pour se prononcer sur la fermeture de certains d'entre eux, a déclaré Edouard Philippe dans un entretien aux Echos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement attendra que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) rende son avis sur la prolongation des réacteurs du parc français fin 2018 ou début 2019 pour se prononcer sur la fermeture de certains d'entre eux, a déclaré Edouard Philippe dans un entretien aux Echos.