Prison ferme requise contre des militants anti-migrants

Par
Six mois de prison ferme ont été requis jeudi contre trois dirigeants ou militants du mouvement d’extrême droite Génération Identitaire devant le tribunal correctionnel de Gap pour avoir mené au printemps 2018 des actions anti-migrants au col de l’Echelle, un lieu de passage à six kilomètres de la frontière franco-italienne dans les Hautes-Alpes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GAP, Hautes-Alpes (Reuters) - Six mois de prison ferme ont été requis jeudi contre trois dirigeants ou militants du mouvement d’extrême droite Génération Identitaire devant le tribunal correctionnel de Gap pour avoir mené au printemps 2018 des actions anti-migrants au col de l’Echelle, un lieu de passage à six kilomètres de la frontière franco-italienne dans les Hautes-Alpes.