Aquilino Morelle de retour « très prochainement » à l'IGAS

Par

La direction de l'IGAS a refusé de communiquer hier aux syndicats de la maison les conclusions de son enquête interne sur Aquilino Morelle, qui avait été viré de l'Élysée après notre enquête sur ses conflits d'intérêts. Une omerta incompréhensible à l'heure où l'ancien conseiller de l'Élysée explique au Point être la victime d'un grand complot mêlant la Hollandie et Jacques Servier. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aquilino Morelle se répand ; l’Igas se tait. Hier lors d’une réunion avec les syndicats de la maison, la direction de l’inspection générale des affaires sociales a expliqué qu’elle refuserait de fournir quelque information que ce soit sur l’enquête interne visant l’ancien conseiller politique de François Hollande, obligé de démissionner le 18 avril après nos révélations, notamment, sur ses conflits d’intérêts lorsqu’il était à l’Igas.