Procès en appel des attentats de janvier 2015 : les impasses d’une enquête bâclée

Deux complices présumés d’Amedy Coulibaly, condamnés à 30 ans et 20 ans de prison en décembre 2020, Ali Polat et Amar Ramdani, comparaissent à partir de lundi devant la cour d’assises en appel. Selon les avocats d’Ali Polat, des carnets de Coulibaly, « oubliés par toute la chaîne judiciaire », seront « examinés au cours de cette audience pour la première fois depuis les faits ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour une fois, les faux pas de l’antiterrorisme devraient être mis sur la table. Et pas dans n’importe quelle affaire : dans le dossier emblématique des attentats de janvier 2015, qui ont fait un total de 17 morts, lors de l’attaque de Charlie Hebdo par les frères Kouachi, et des attaques par Amedy Coulibaly des policiers de Montrouge et du magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal