La difficile prise en charge des violences sexuelles à l’université

Par

Alors que la France fait face à une libération de la parole sans précédent sur les violences sexuelles, l’université fait partie des lieux où tout reste à faire. Un colloque international s’est penché sur la question et a mis en évidence les difficultés à dénoncer et évaluer le phénomène.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette journée de réflexion ne pouvait pas tomber mieux à propos. Signe de l’intérêt grandissant de la société sur les violences sexuelles, né dans le sillage de l’affaire Weinstein, un colloque international sur les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche a fait le plein.