Rejet de la demande de remise en liberté de Carlos Ghosn

Par
Un tribunal de Tokyo a rejeté mardi la demande de remise en liberté formulée par Carlos Ghosn, l'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan que la justice japonaise accuse de malversations financières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Un tribunal de Tokyo a rejeté mardi la demande de remise en liberté formulée par Carlos Ghosn, l'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan que la justice japonaise accuse de malversations financières.