Comment la députée LFI Muriel Ressiguier a maltraité ses collaborateurs

Par Benjamin Téoule (Le D'Oc)

La députée insoumise de Montpellier est accusée par ses collaborateurs d’user d’un management inefficace et violent. Quasiment la moitié de ses salariés s’est déjà mis en arrêt maladie. Aujourd’hui, deux anciennes employées saisissent la justice prud’homale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis qu’elle est élue députée de la République sous les couleurs de La France insoumise, Muriel Ressiguier a employé un nombre important de collaborateurs : neuf au total, parmi lesquels au moins cinq se sont mis en arrêt maladie, en l’espace d’à peine deux ans et demi. Les causes semblent récurrentes : ces salariés auraient tous été victimes d’une véritable souffrance au travail. Au bout d’un certain temps, les collaborateurs n’ont plus supporté son « omniprésence », la « surcharge de travail », et un management déficient.