A Nîmes, des parents se mobilisent après un énième épisode de violences scolaires

Par

Après avoir vécu une nouvelle intrusion dans l’école Georges-Bruguier au cœur d’un climat de guerre urbaine secouant son quartier, les personnels et parents d’élèves tentent de faire prendre conscience aux autorités de la gravité de la situation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nîmes (Gard).–  Ce vendredi 11 décembre, une quarantaine de parents d’élèves se sont rassemblés devant l’école Georges-Bruguier, à Nîmes, pour protester contre ce climat d’insécurité qu’ils subissent au quotidien autour de l’établissement. « On a peur pour nos enfants, on en a marre », confie une mère. Et pour cause : une semaine plutôt, le vendredi 4 décembre, l’établissement a subi une nouvelle intrusion sur fond de trafic de drogue. La quatrième depuis le mois de mai.