Réfugiés ukrainiens : une stratégie « humaniste » à peu de frais pour le RN

Dans le sillage du mea culpa de Robert Ménard à l’égard des réfugiés, le Rassemblement national a décidé de se construire une image « humaniste » sur le dos des hommes et des femmes qui fuient la guerre en Ukraine pour mieux se distinguer d’Éric Zemmour.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il a « honte ». Il « regrette ». Ce qu’il a fait n’« est pas une erreur, c’est une faute ». Face à la guerre en Ukraine et à l’afflux de réfugiés, le maire de Béziers, Robert Ménard, élu et réélu avec le soutien du RN, a fait un spectaculaire mea culpa mercredi sur LCI à propos de l’accueil des migrants.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal