Martine Aubry perd le Nord et la face

Malgré son ralliement à Cambadélis et à l’exécutif lors du congrès du PS, la maire de Lille et son protégé Gilles Pargneaux ont perdu leur fédération du Nord, au profit d’une candidate soutenue par des proches de Hollande et Valls. Une cinglante défaite.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C'est un camouflet difficile à camoufler. Jeudi soir, l’élection du premier secrétaire de la fédération socialiste du Nord a vu l’improbable arriver, et Martine Aubry finir de s’échouer. Le premier fédéral sortant, Gilles Pargneaux, proche de la maire de Lille depuis 2008, a été battu après le premier tour, qui a fait la nuit entière l’objet de vives contestations.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal