Institut et festival Lumière: Thierry Frémaux tout-puissant

Par Mathieu Périsse (We Report POUR MEDIACITÉS-LYON)

Incontournable. Alors que le festival lyonnais de cinéma s’apprête à fêter sa 10e édition, le directeur de l’Institut Lumière cumule les casquettes – éditeur, exploitant de salles, producteur, réalisateur… – quitte à se retrouver en situation de conflit d’intérêts. Enquête sur le parrain français du 7e art.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le casting est grandiose : Javier Bardem, Claude Lelouch, le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón ou encore la Norvégienne Liv Ullmann. Tous se presseront à Lyon pour la 10e édition du festival Lumière, du 13 au 21 octobre, rendez-vous de cinéphiles qui joue aussi la carte du grand public. Clou du spectacle, l’actrice aux deux Oscars Jane Fonda recevra le prix Lumière, pour l’ensemble de son œuvre. « Une sorte de prix Nobel du cinéma » – rien de moins ! –, comme le qualifie Thierry Frémaux, père et chef d’orchestre de l’événement. Pendant une semaine, la ville des frères Lumière qui a vu naître le cinéma met les petits plats dans les grands.