Mélenchon, l'ami encombrant du PC

Par
Confronté à l'omniprésence de Jean-Luc Mélenchon et parfois agacé par la virulence de ses propos, le Parti communiste relance son député André Chassaigne pour la candidature unitaire du Front de gauche à la présidentielle de 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Luc Mélenchon est partout, à la télé, dans les manifs, en librairie. Son dernier livre Qu'ils s'en aillent tous (Flammarion) a été tiré à 40.000 exemplaires selon son éditeur, plaçant le chef du Parti de gauche en position de grand favori pour être le candidat unique du Front de gauche aux prochaines élections présidentielles. Mais, attaqué de toutes parts, de Jean-Paul Huchon (PS) à Daniel Cohn-Bendit (Europe Ecologie) l'accusant de flirter avec Le Pen, il agace parfois jusque dans les rangs de ses partenaires, y compris au sein du Parti communiste (PC).