13-Novembre: 5 ans après, une mémoire toujours vive

Par

Dans « À l’air libre » jeudi, 5 ans après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, un rescapé et le père d’une des victimes sont sur notre plateau. Il y est aussi question du souvenir, avec un livre sur les mémoriaux spontanés et éphémères. Également au sommaire : comment la volte-face de Ziad Takieddine ne remet pas en cause le dossier des financements libyens, et un détour par le Brésil où Bolsonaro ne veut toujours pas croire à la défaite de Donald Trump.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

«À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

À l'air libre (25) 13-Novembre: 5 ans après, une mémoire toujours vive © Mediapart
 

  • Au sommaire

Les faits, rien que les faits dans l’affaire libyenne : Fabrice Arfi vous explique pourquoi la volte-face médiatique de Ziad Takieddine ne change rien, en l’état, au dossier judiciaire.

Nous consacrons une large partie de notre émission aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Les commémorations des 5 ans, c’est demain… Sur notre plateau, David Fritz-Goeppinger, rescapé du Bataclan, et Georges Salines, père d’une victime, tous deux en reconstruction grâce, notamment, à l’écriture. 

Et puis on voit avec le sociologue Gérôme Truc comment le souvenir des victimes de ces attentats vit et dure, à travers les mémoriaux spontanés et éphémères dans la rue.

Enfin, des nouvelles de Bolsonaro au Brésil, qui se noie dans un double déni : la défaite de Trump, il n’y croit pas. Le Covid, il n’y croit toujours pas non plus. On est en ligne avec notre journaliste sur place Jean-Mathieu Albertini. 

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous