Bataille électrique autour d’une centrale à bois géante à Gardanne

Par

La multinationale de l’énergie EON construit la plus grosse centrale électrique au bois en France, symbole de sa réorganisation autour des renouvelables. Mais le site de Gardanne incarne les dérives d’une transition énergétique mal menée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la plus grosse centrale électrique au bois en France. Elle doit produire l’équivalent de la consommation électrique de 450 000 ménages, hors chauffage, sur le site d’une centrale à charbon rachetée par EON en 2007 dans les Bouches-du-Rhône, à Gardanne. Le géant allemand de l’énergie y investit 250 millions d’euros pour convertir une ancienne tranche charbonnière en unité de biomasse, Provence 4, prévue pour produire de l’électricité en brûlant du bois. Le principe est simple : la chaleur dégagée par le feu actionne une turbine qui fabrique du courant.