« Le FN ne peut pas encore arracher une partie de la droite »

Par et

À deux mois des municipales, l'historien des extrêmes droites Nicolas Lebourg estime que le FN n'est pas en capacité de faire exploser les droites et décrypte l'équilibre interne difficile du parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marine Le Pen peut-elle faire exploser les droites ? Le Front national tire-t-il profit de la radicalisation d'une partie de la droite et des mobilisations réactionnaires ? À deux mois des municipales, et après un an de manifestations auxquelles la présidente du FN n'a pas participé, l'historien des extrêmes droites Nicolas Lebourg – qui vient de lancer le premier Observatoire des radicalités politiques (ORAP) –, décrypte la situation du parti