Procès du Carlton : les courtisans paient l’addition

Par

Le volet proxénétisme aggravé achevé, le tribunal correctionnel de Lille est passé jeudi à l'examen du financement des rencontres sexuelles et voyages à Washington. L'occasion d'un petit cours de lobbying.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lille, de notre envoyée spéciale.-   Après les « parties fines », la note. Pour la fin des auditions du Carlton les 12 et 13 février 2015, les débats se sont faits financiers et Dominique Strauss-Kahn a disparu du tableau. Ne restent que ses amis et courtisans poursuivis pour avoir fait supporter à une filiale d'Eiffage et à Médicalis le coût de leurs agapes. Les frais indûment facturés entre janvier 2009 et mai 2011 s’élèvent à 46 500 euros (Eiffage) et 36 552 euros (Médicalis).